Les jeux de hasard font de nombreuses victimes: «Il faut interdire la publicité et le sponsoring» (L’Avenir)

Sorry, this entry is only available in French.

Les jeux de hasard font de nombreuses victimes, à cause d’une dépendance particulièrement insidieuse. Explications avec un thérapeute.

«J’ai commencé à m’intéresser aux jeux de hasard lorsque j’ai croisé un patient, Henri. Il revenait du casino de Knokke. En roulant sur l’autoroute, il a fermé les yeux pour voir ce qui allait se passer. On appelle ça un jeu ordalique, donc un jeu avec la mort», raconte Serge Minet. Ce patient en était arrivé à tout miser, même son existence. «Je travaillais au CHU Brugmann. Nous l’avons pris en charge. Son pari, il l’avait perdu. Donc il avait survécu.»

Thérapeute et fondateur de la Clinique du jeu pathologique, Serge Minet en a vu passer, des dépendants aux jeux de hasard. L’histoire de celui-ci démontre à quel point addiction peut s’avérer dramatique. Les dépendants peuvent se ruiner, perdre leur emploi, sacrifier leur famille, tenter de se suicider. Et y parvenir, parfois.

(…)

Tous les joueurs ne sont évidemment pas dépendants. Mais parfois, l’addiction ne tarde parfois pas à survenir. «C’est une maladie qui ne dit pas son nom. Un alcoolique, on le repère: ça se voit, ça se sent. Mais la dépendance au jeu est secrète, cachée, elle se manifeste dans une clandestinité mentale», d’autant plus difficile à détecter que les personnes concernées disposent souvent de facultés intellectuelles élevées. «Il faut certaines capacités pour s’inventer cette double vie.»

(…)

« Il est grand temps de considérer le problème de dépendance aux jeux de hasard comme un enjeu de santé publique, à l’instar de l’alcool ou du tabac», considère Georges Gilkinet. Le député fédéral Écolo a déposé une proposition de loi pour que soient mieux protégés les joueurs. CD&V et sp.a ont également proposé une série de mesures, mais c’est celle des écologistes qui va le plus loin, avec «cinq mesures fortes pour lutter contre la dépendance» . Le sujet sera débattu ce mardi au parlement, en commission de la Justice.

(…)

La volonté est affichée d’interdire la publicité pour tous les jeux de hasard, qu’il s’agisse de paris en ligne, de jeux à gratter ou de toute autre forme.

(…)

Lire l’article / source : Les jeux de hasard font de nombreuses victimes: «Il faut interdire la publicité et le sponsoring» (L’Avenir, 3/02/2020)

Twitter Facebook Google+ LinkedIn Pinterest Scoop.it Email