L’innovation est à nos portes…

Sorry, this entry is only available in French.

logo feditobxl fbÉdito février 2016 | En février, on parle UNGASS, salles de consommation à moindre risque et soins intégrés pour une meilleure santé. En février, l’innovation est à nos portes…

Dans un peu plus de trois semaines se tiendra la matinée d’informations autour de l’UNGASS 2016. N’hésitez plus à confirmer votre inscription, les places deviennent rares… L’événement est effectivement opportun, l’UNGASS 2016 étant ce grand rendez-vous lors duquel les Nations-Unies pourraient revisiter les traités internationaux liés aux drogues. Les « paper drafts » apparaissent déjà, mais jusqu’à présent, on ne peut pas dire qu’ils soient à la hauteur de nos espérances. On attend au moins la pleine reconnaissance de la réduction des risques, la prise de distance par rapport à une approche centrée sur la sanction, et l’insistance quant à la prééminence des droits humains et de l’accès aux soins. On voudrait aussi la reconnaissance officielle de l’échec de la guerre à la drogue… Et puis, davantage d’implication de la société civile dans les réflexions autour du cadre international lié aux drogues ; d’ici à l’UNGASS 2019 et aux autres à venir, nous y resterons attentifs.

Nos ministres bruxellois semblent en tout cas conscients de la problématique : sous réserve d’agenda, Mme Jodogne nous fera le plaisir d’ouvrir notre matinée d’informations, et le cabinet de M. Gosuin sera dûment représenté. Par ailleurs, nos ministres bruxellois en charge de la santé ont pu donner des signes encourageants par rapport aux salles de consommation à moindre risque, dans la droite ligne des annonces faites par M. Vervoort en avril 2015 et plus généralement d’un consensus bruxellois qui semble se construire. Nul besoin de dire combien le secteur soutiendra ceux qui aideront à la mise en place d’un dispositif longuement attendu…

Le début 2016 est effectivement encourageant…

Il l’est encore, mais pour toute autre chose. Car il y a aussi cette ambitieuse réforme visant à l’intégration des soins. Il fallait voir, ce mardi 2 février, les ministres de la santé des entités fédérale et fédérées soutenir, ensemble, l’émergence d’une nouvelle politique pour les maladies chroniques. L’enjeu ? Il est simple mais ambitieux : constituer des projets-pilotes répartis dans toute la Belgique, par territoire de idéalement 100 à 150 000 habitants, permettant la prise en charge complète des patients chroniques. On parle de changement de paradigme, sachant que ce ne sera plus la pathologie qui sera au centre de l’intervention, mais le patient. Le projet est vaste et mêlera au minimum première ligne, hôpitaux, aide à domicile, spécialités médicales fréquemment sollicitées par des pathologies chroniques, et associations de patients.

Disons le tout net, le secteur toxicomanie devra être preneur de ces projets. Il pourra en être un bel adjuvant, puisque l’addiction est une maladie chronique chronique par nature, et que la consommation, éventuellement à risque, se dissimule derrière de nombreuses problématiques de santé.

Cela peut être une chance pour les acteurs toxicomanie, qui ont tellement revendiqué leurs articulations avec d’autres secteurs, qu’ils en ont craint l’absorption dans l’un ou l’autre. Ici, on ne parle pas d’intégration d’un secteur dans un autre. On parle d’intégration globale des soins et des interventions, et ce de la prévention à la réinsertion.

Cela peut être une chance, pour les acteurs toxicomanie, de s’inscrire dans la réinvention des pratiques, en contacts plus forts avec tous les acteurs avec qui ils travaillent ou désirent travailler. Cela peut être une chance de disséminer les expertises et savoirs acquis par les acteurs toxicomanie, auprès d’autres acteurs de la santé et du social. Cela peut être une chance, pour tous, et surtout pour le patient, si d’un idéal théorique et encore un peu flou, nous en faisons des applications claires et pragmatiques. C’est une chance et c’est un défi ; une opportunité et une responsabilité.

Sébastien ALEXANDRE

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email