Argumentaire – Pour une réglementation du cannabis en Belgique

Pour une réglementation du cannabis en Belgique - cover frParallèlement au communiqué de presse co-signé par le VAD, la FEDITO Wallonne et la FEDITO BXL, la FEDITO BXL publie également ce 3 novembre 2014 un argumentaire Pour  une réglementation du cannabis en Belgique.

Découvrez ce texte dans sa version web ou télécharger la version pdf

 

Résumé

On l’observe en Belgique comme ailleurs : la prohibition du cannabis et la relative tolérance de ces dernières années ne semblent pas avoir eu d’impact sur les prévalences de consommation. Ces prévalences restent importantes, même s’il s’agit avant tout d’un usage occasionnel ou contrôlé. L’illégalité de la production et de la vente empêchent tout contrôle sur le produit et notamment sur sa puissance psycho-active, puissance qui s’est largement développée à la faveur de l’émergence de nouvelles techniques de culture. Surtout, cette même illégalité laisse la place à des trafics d’importance pouvant déséquilibrer nos sociétés.

Les risques socio-sanitaires liés à la consommation de cannabis sont donc, en réalité, décuplés par la prohibition du cannabis, et une relative tolérance telle que développée en Belgique ne contrecarre pas grandement ces inconvénients.

La Fédération bruxelloise des Institutions actives en Toxicomanie (FEDITO BXL asbl), représentant 25 institutions bruxelloises spécialisées notamment dans les réponses à donner à l’usage des drogues, soutient dès lors la mise en place d’une réglementation du cannabis en Belgique, fondée sur une analyse critique de la politique actuelle. La FEDITO BXL se place en cela dans la continuité de la publication du texte, cosigné par les professeurs Tom Decorte (UGent), Paul De Grauwe (London School of Economics et KULeuven) et Jan Tytgat (KULeuven) « Cannabis : bis ? Plaidoyer pour une évaluation critique de la politique belge en matière de cannabis ». Ce texte, rédigé en 2013, appelle à reconnaître l’inefficacité de la politique actuelle sur le cannabis et la nécessité de son évaluation critique. Cette évaluation est à présent aux mains de la Cellule Générale de Politique Drogues, laquelle pourra fonder son travail sur les avis du terrain et des différentes fédérations régionales, dont la FEDITO BXL.

A minima, la FEDITO BXL recommande la clarification de la politique en la matière et la reconnaissance des avantages des cannabis social clubs, aussi bien pour les consommateurs que pour leurs proches et la société toute entière.

Plus largement, la FEDITO BXL plaide pour une réglementation du cannabis. Diverses expériences menées à l’étranger tendent à démontrer la viabilité, et surtout la pertinence et les bénéfices de la réglementation de la marijuana, au-delà de la légalisation de la consommation à des fins médicales. De nouveaux modèles législatifs émergent donc, principalement en Amérique. Ces expérimentations ont l’avantage d’ouvrir des voies réformatrices et pragmatiques à la problématique du cannabis.

La Fédération bruxelloise des Institutions actives en Toxicomanie propose aux autorités belges de s’en inspirer, et les y aide en pointant les principes fondateurs d’une éventuelle réglementation du cannabis en Belgique : au-delà de règles claires distinguant celui pour qui il est autorisé et celui pour qui il est interdit de consommer du cannabis, il s’agit d’organiser et de contrôler une filière de production et de vente, en faisant appel à des expertises diverses et en construisant le modèle de réglementation sur les études de prévalence et l’expérience des professionnels de terrain.

Aujourd’hui, le constat de l’inefficacité de la prohibition du cannabis est global.

Et à l’instar d’expériences américaines, d’autres voies doivent être explorées.

Découvrez ce texte dans sa version web ou télécharger la version pdf

Twitter Facebook LinkedIn Pinterest Email